Le toueur de Riqueval sur le Canal de St Quentin

Le souterrain de Riqueval (5 670 mètres) est situé sur le canal de St Quentin qui va de l’Oise à la Somme. Il permet de relier Riqueval et Vendhuile en passant sous les villages de Bellicourt et Bony mais également sous le Mémorial américain de Bellicourt. Construit entre 1801 et 1810, sur l’ordre de Napoléon Ier, il est (avec l’infrastructure de Mauvages, sur le canal de la Marne au Rhin) le seul endroit au monde où l’on pratique encore le système du touage ou remorquage des péniches à la chaîne.

La ventilation du souterrain de Riqueval ne permet pas d’évacuer les gaz d’échappement des péniches et autres bateaux. Donc, remorquage obligatoire par un engin appelé « toueur », bateau-treuil qui tracte une « rame » de péniches dans le souterrain.
Le premier toueur, Rougaillou, était mû par des chevaux disposés en manège sur son pont, ce manège actionnant un treuil. Un second toueur lui a succédé, mû par la vapeur. Finalement c’est l’électricité qui, à partir de 1906, a réglé le problème de la fumée dans la voûte. 
Sa vitesse horaire moyenne est de 2,5 km/h et le bateau se hale sur une chaîne de 8 km de long qui repose au fond du canal, fixée à chaque extrémité du souterrain. La masse totale de la chaîne atteint 96 tonnes.
Les anecdotes autour de ce canal ne manquent pas et je vous invite à traîner du côté des bars et épiceries qui y sont proches. Les gens du coin sont sympathiques et toujours ravis de parler de LEUR toueur.
 
J’ai personnellement rencontré un marinier dont lui ou sa femme (je ne me souviens plus lequel des deux …) est né (e?) un soir d’orage sous le tunnel … Le bateau était coincé par une panne de courant et les pompiers ont été obligés de venir en barque jusqu’au premier bateau et de remonter le convoi ensuite. Le temps d’arriver, c’était trop tard pour évacuer la maman vers la maternité la plus proche.
 
Quand je fréquentais ce canal, j’avais un labrador de plus de 40 Kg qui, comme généralement les labradors, était d’une gentillesse exceptionnelle. Je ne sais pas pourquoi, mais ce passage le rendait si nerveux qu’il grognait pendant tout le trajet.

Un conseil, ne manquez pas de visiter le musée du touage
https://www.jaimelaisne.com/fiche/detail/1604 )
et tentez votre chance en faisant du bateau stop pour le franchir…

Charles CHATEAU

Skipper

fr Français
X